Non classé

Est-ce la fin du hack-a-Drummond ? Pas encore…

Quel fan des Pistons n’a pas hurlé de voir Drummond sur le banc dans les dernières minutes de chaque 1/4 temps ? Quel entraîneur n’a pas usé des fautes intentionnelles sur le pivot des Pistons pour gagner cette saison ? Voir un joueur courir pour sauter sur le dos de Drummond alors que la balle est à peine remise en jeu à l’autre bout du terrain a quelque chose de profondément anti-sportif.  Heureusement la Nba vient de mettre un terme à ce qu’on appelera ici le hack-a-Drummond.

La Nba change les règles pour 3 joueurs

Le débat fait rage depuis deux saisons entre les fans, les propriétaires et la Ligue. Certains pensent que les pivots doivent simplement « bosser leur lancers »  tandis que d’autres considèrent qu’une faute sur un joueur pas concerné est par essence anti-sportive. Il faut dire que le hack-a-Shaq (terme officiel !!) concerne uniquement 3 joueurs : Dwight Howard, DeAndre Jordan et donc Andre Drummond.
Ou en étions-nous jusque là ?  Dans les faits, les règles ne changeaient que pour les deux dernières minutes du match : sur cette période, chaque faute donnait 2 lancers et la balle à l’équipe visée. Pour faire adopter un changement si décrié, la NBA a choisit de ne pas tout révolutionner mais bien d’avancer par petites touches :

  • Pour les fautes loin du ballon, la règle actuellement appliquée sur les deux dernières minutes du match est étendue aux 2 dernières minutes de chaque période.

  • Sur les remises en jeu, une faute avant que le ballon ne soit donné par le joueur qui fait la remise en jeu est soumise aux même règles qu’une faute loin du ballon commise lors des 2 dernières minutes de n’importe quelle période.

  • Toute faute intentionnelle sera considéré comme par la règle de la faute flagrante. Les fautes où le joueur saute sur le dos d’un adversaire pour faire une faute intentionnelle est notamment considéré comme flagrante.

 Drummond protégé mais qui devra quand même bosser ses lancers

Faute intentionnelle sur Drummond | PistonsFr, actualité des Pistons en France
La NBA en avait assez de voir ces fautes ridicules qui entachent l’image des joueurs et qui rallongent le match d’un bon 1/4 d’heure. Les fans des Rockets, des Clippers et évidemment des Pistons en ont plus qu’assez de voir leurs joueurs se faire sauter dessus alors que la balle n’est même pas en jeu. A terme il y avait un vrai risque désintérêt du public.
Pourtant cette règle ne change pas tout. Oui Mike Budenholzer ou Tyronn Lue ne pourront pas s’acharner sur Drummond dés le deuxieme quart-temps. Mais il ne faut pas croire que les fautes intentionnelles sur les pivots seront oubliées, elles seront juste commencée plus tôt dans la rencontre. Par ailleurs, il semble très hypocrite que la NBA interdise un style de faute pendant 8 min mais pas pendant le reste du match. Andre et ses amis les pivots continueront donc à shooter des lancers au cours du match par brouette. Et doivent obligatoirement s’améliorer. Déjà avec cette règle, les dernières minutes du match se passaient souvent sans Drummond : par sa faiblesse aux lancers, le pivot des Pistons se condamne à être hors du jeu et évite de toucher le ballon pour ne pas se retrouver sur la ligne (lors de fautes « non-intentionnelles » cette fois).
Le Hack-a-Drummond était néfaste pour la NBA et pour les spectateurs. 2/3 des propriétaires ont votés cette règle, qui ne semble pourtant concernée que 3 joueurs, ce qui prouve que chacun avait conscience de ce constat. La Ligue a donc pris des mesures justes qui remettent le jeu au centre des débats. En attendant Rick Barry et sa technique à la cuillère attendent toujours un appel de Drummond and co’.

Commentaires(3)

  1. […] annonce tombe au moment idéal, quelques jours à peine après le changement de règle concernant les fautes intentionnelles. Si la NBA favorisera les shooteurs médiocres […]

  2. […] est parmi les meilleurs joueurs de la NBA, mais les Pistons sont contraints à le laisser sur le banc pour les fins de matchs serrés afin que les adversaires ne l’envoient pas sur la ligne des […]

  3. […] et va continuer à rater des lancers. Pire, Dre va descendre sous la barre des 30%. Et les nouvelles règles de la NBA ne sauveront pas tout. Mais Drummond s’en fout car il qualifie son équipe en play-offs pour […]

Les commentaires sont fermés