Non classé

[My Week With Pistons #1] Jamais 2 sans 3

team

Pour cette saison, Pistonsfr a choisi de vous faire un résumé de chaque match des Detroit pistons sous forme de série. Intitulée My Week with : Pistons, cette série récapitulera tous les matchs de la franchise du Michigan. Bien entendu, cela ne nous empêchera pas de faire des résumés match par match quand ce sera possible. Trêve de discussion et passons tout de suite à l’action.
Cette semaine, c’était la reprise de la NBA. Après une intersaison qui a vu arriver un nouveau coach et qui a été marqué par l’affaire Greg Monroe, on attendait tous le début des Pistons en match officiel. C’était face aux Nuggets de Denver.

@ Denver Nuggets : Le clown Faried fait peur aux Pistons.

Pour l’Opening Night, les Pistons devaient faire face à une bonne équipe de l’Ouest qui compte dans ses rangs la révélation de la Coupe du Monde Kenneth Faried. Privé de Monroe, Detroit a eu toutes les peines à contenir le Manimal. L’intérieur des Nuggets a même réussi à énerver Josh Smith, qui l’a traité de clown à la fin du match. Sur ce match Stan Van Gundy avait préparé quelques surprises et notamment un Brandon Jennings limité à 20 minutes, et sur le banc pour tout le 4eme quart temps. Il faut dire que l’ancien Buck a multiplié les mauvais choix et que son remplaçant Augustin a brillé ( 15 pts, 6 reb, 3 ass). Problème c’est dans ce dernier quart temps que Detroit a coulé : 24-16 pour Denver. Les 22 pts et 17 reb de Faried ont fait la différence et ont permis aux Nuggets de s’imposer 89 à 79.
http://www.youtube.com/watch?v=THGSWdtmwb4

@Minnesota Timberwolves :  Augustin et Butler n’ont pas suffit.

Deuxième déplacement pour Detroit, cette fois à Minneapolis. Pistonsfr attendait ce match avec impatience pour voir jouer Andrew Wiggins. Peine perdue, car pour le moment le rookie star prend encore ses marques (8 pts à 4/9 et 4 reb). Coté Pistons, rien ne change ou presque : la défense est absente, Jennings joue encore moins (16 min) et Monroe manque. Un comble. Pour les Pistons, la salut a failli venir du banc : le duo Caron Butler et D.J. Augustin score 44 pts à eux deux, profitant bien des trous d’air de Jennings et Singler. Pourtant une nouvelle fois Detroit s’incline, cette fois-ci de 6 petits points : 97 à 91. Mais en réalité le score est flatteur pour la Motown : les Wolves ont beaucoup mieux gérer cette partie et ont lâché le morceau en fin de rencontre, permettant aux coéquipiers de Drummond de réduire l’écart.
http://www.youtube.com/watch?v=0ERNsthruS0

Contre Brooklyn Nets : 3 de chute, vivement la semaine prochaine.

Premier match au Palace of Auburn Hills, retour de Greg Monroe après une suspension, adversaire qui n’a toujours pas gagné : tous les éléments étaient réunis pour une première victoire des Detroit Pistons. Je vous le dit tout de suite, les Pistons ont perdu 102 à 90. Fin du résumé ? Presque, tant Brooklyn n’a pas fait de détail. Il faut dire que Joe Jonhson et ses 34 pts, 8 reb et 6 ass n’a pas d’équivalent coté Detroit. Si la marque est équilibrée avec 5 joueurs à plus de 10 pts, c’est du coté défense qu’il faut regarder. Monroe, de retour de suspension et un peu à court, était de loin le meilleur joueur du camp Pistons et il est clair que Greg est loin de faire peur en défense. Au bout de 3 matchs le constat est simple : Detroit ne gagne pas car ce n’est pas encore une vraie équipe, notamment un niveau défensif. Ce match contre les Nets a été un supplice à regarder et voir le vétéran Garnett faire des dégâts dans la raquette XXL de Detroit fait mal au cœur.  Seul point positif, la remise à flot de Jennings qui joue 36 minutes pour 18 pts et 9 passes. A confirmer avec une victoire.
http://www.youtube.com/watch?v=cvUx8mkYxdM
Finalement cette semaine finit comme elle a commencé : dans la souffrance. On espère que notre résumé de Pistonsfr sera plus positif la prochaine fois et que malgré le 0/3 des Pistons, cette nouvelle formule vous convient !
N’hésitez pas à nous donner votre avis en commentaire.

Commentaires(1)

  1. […] Est, voila que les Pistons font la courses avec les Knicks pour savoir qui est la pire équipe. Semaines après semaines, le programme est toujours aussi noir pour les fans des Pistons, qui vivent chaque match comme une […]

Les commentaires sont fermés