Dernier road trip à l'Ouest pour Detroit

John_Loyer_et_Bynum


Denver, Phoenix, Los Angeles, et Utah. Voilà les quatre prochains adversaires des Detroit Pistons, lors de ce qui sera le dernier road trip à l’Ouest de la franchise cette saison. Pour cette équipe en roue libre, ce déplacement promet les pires douleurs : 10 défaites consécutives on the road et aucune série de victoire depuis presque deux mois. Auteurs de belles prestations sur la route en début d’année, les Pistons n’ont plus aucune certitude. A 16 matchs de la fin de la saison, ce voyage peut être un dernier tournant.


Les matchs contre les rivaux de l’Ouest sont rarement des parties de plaisirs. Sur les 46 derniers matchs chez les cadors de la Conference Ouest, Detroit en a perdu 44. Autant dire qu’une seule victoire lors de ce road trip serait inespérée. John Loyer, le coach des Pistons en a bien conscience mais se veut optimiste :




Au début de l'année, nous étions assez bons sur la route.  Mais c’est maintenant que ce road trip est au calendrier. Vous devez aller vers l'Ouest à un moment donné, soit vous le faites tôt ou si vous le faites en tard. Ce sont des équipes que nous devons battre.



Regardons un instant les adversaires des Detroit Pistons. Denver et Utah sont sous les 50% de victoires et ne sont pas forcément des cadors de la NBA en ce moment. Par contre affronter les Clippers d’un Blake Griffin MVP et de surprenants Suns promet d’être compliqué.  Pour Loyer il faut prendre les matchs les uns après les autres et c’est Denver qui l’intéresse le plus :




C'est une équipe difficile à jouer. Ils shootent très bien, maitrisent le jeu en transition, sont rapides, puis ils ont deux ou trois gars qui vont attaquer le cercle.



André Drummond va beaucoup manquer


Peu importe son bilan contre les équipes de l’Ouest, Detroit va devoir afficher un visage conquérant. Le même que celui qui a fait face aux Pacers. Ce match s’est certes soldé par une défaite mais pousser la meilleure équipe de la NBA jusqu’en prolongation reste un exploit pour les Pistons. L’équipe a presque dit adieu aux play-offs mais elle a encore un rôle à jouer en NBA. En revanche ça sera sans André Drummond, au moins pour les deux prochains matchs. Blessé à la tête après 5 minutes de jeu face  Indiana, le pivot se remet doucement mais manquera 1 ou 2 rencontres par mesure de précaution. Cette saison Drummond est devenu le meilleur joueur de l’effectif et son absence va peser : il est le seul joueur énergique, capable d’aller capter des rebonds dans la raquette adverse.


Les Pistons ont-ils une chance de bien figurer lors de ce road trip ? La dernière victoire sur la route date du 18 janvier, contre Washington. Depuis 10 défaites sont passés par là et Maurice Cheeks  est parti. Finir sur une bonne note pourrait être un signe fort de la part de cette équipe.

3 commentaires:

  1. […] l’avais dit, le road trip des Pistons à l’Ouest allait être éprouvant. Le premier match face à Denver donnait une occasion parfaite pour se tester. Avec Drummond sur le […]

    RépondreSupprimer
  2. […] l’équipe ne s’améliore pas et pire, elle semble régresser. Le road trip à l’Ouest est catastrophique, les défaites à l’extérieur s’accumulent et les playoffs sont hors de […]

    RépondreSupprimer
  3. […] trois défaites en autant de matchs et une petite semaine passée dans l’Ouest des USA, les Detroit Pistons se devaient d’achever leur road trip. Fait jusque-là des souffrances et de […]

    RépondreSupprimer

Fourni par Blogger.