Non classé

Les San Antonio Spurs sans soucis contre les Pistons

Smith contre San Antonio Spurs | Pistonsfr, blog des Pistons en FranceLe voyage des Detroit Pistons dans le Texas commence mal. Avant d’aller défier les Houston Rockets de Dwight Howard et James Harden, Greg Monroe et ses coéquipiers devaient croiser le fer avec les Spurs dans leur antre de l’AT&T Center. Résultat une belle défaite 120-110 avec un jeu collectif de San Antonio bien supérieur à celui des Pistons. Qu’il est loin le temps où les deux franchises se disputaient le titre NBA.
Tony Parker est définitivement un des meilleurs meneurs de la NBA. Mais quand le capitaine de l’équipe de France n’est pas là, les San Antonio Spurs arrivent quand même à faire tourner la machine. Hier soir l’absence du Français ne s’est quasiment pas faite sentir, Joseph et Mills étant très efficaces. On a senti dés le début du match que les Pistons auraient beaucoup de mal ce soir. Josh Smith signe bien une mi-temps à 20 pts, 5 reb et 5 ass mais la défense n’y est pas. Pire encore Brandon Jennings est blessé à un orteil, ne jouant que 13 min pour aucun point. Au buzzer les Spurs méne 57-53 face aux Pistons.

Léonard et Belinelli changent tout

La carrière de head coach de John Loyer s’était commencée sur une victoire face à ces mêmes Spurs. Pas de bis répétita pour le coach de Detroit. Il faut dire que son homologue du jour Greg Popovich a récupéré pour ce match Kawhi Leonard. De retour après 14 matchs d’arrêt, l’ailier à tout faire des Spurs signe un excellent 5/9 aux tirs pour 15 pts. Les Pistons ont beau tenir le coup, à l’image d’André Drummond (16 pts, 17 reb) San Antonio est trop complet. Le 3eme quart temps confirme cette tendance : un jeu exterieur-interieur bien rodé avec un Marco Belinelli efficace. 6/8 aux tirs et 4/4 à 3-pts pour l’Italien. Josh Smith disparait petit à petit, il n’y a rien à faire contre cette équipe. Au final 8 joueurs en double figure dont Boris Diaw (13 pts) l’autre Français des Spurs.
Une nouvelle fois les Detroit Pistons montrent un jeu offensif et agréable à regarder mais sans la défense qui va avec, la victoire est impossible. Défaite 110-120 pour la première partie du diptyque texan des Pistons

Commentaires(1)

  1. […] l’image insolite de la nuit ! Lors de la victoire contre les Detroit Pistons, Manu Ginobili a connu une drôle de mésaventure. Lors d’un banal contact avec Rodney […]

Les commentaires sont fermés