Les Pistons sortent la tête de l'eau contre les Hawks

Smith contre Atlanta Hawks | Pistonsfr, blog des Pistons en FranceAlors que le dernier affrontement entre les Detroit Pistons et les Atlanta Hawks avait été reporté suite à des conditions météo terribles en Georgie, cette fois c'est au Palace of Auburn Hills que les deux équipes se retrouvaient. Un match une nouvelle fois capitale pour des équipes en quête de play-offs et qui n'assument pas leurs ambitions initiales.


Trois défaites consécutives pour les Detroit Pistons, sept pour les Hawks, autant dire que ce match sentait la peur. Les deux derniers revers des Pistons contre les Bobcats laissent déjà à penser que la course à la post-saison va être compliquée. Une chose est sure John Loyer commence à poser sa patte sur cette équipe : Kyle Singler est une nouvelle fois dans le 5 de départ, au détriment du pauvre KCP qui ne jouera que 3 min dans ce match. Pourtant c'est les Hawks qui vont mieux commencer le match. Malgré l’absence de Jeff Teague, l'équipe de Budenholzer prend le match par le bon bout et mène 63-52 à la mi-temps.

Trois double-doubles pour les intérieurs de Detroit


En deuxième mi-temps, le vent va tourner pour Atlanta et une faiblesse intérieure permet aux Pistons de revenir doucement. Porté par Josh Smith, plutôt motivé contre son ancienne équipe et auteur de 17 pts et 10 reb, Detroit va faire la loi dans la raquette. Greg Monroe (22 pts, 15 reb) et André Drummond (20 pts, 11 reb) vont également signer un double-double. Au final six des neufs joueurs alignés par John Loyer sont en double figure. Même si Drummond est maladroit aux lancers-francs et que Smith est maladroit tout court, la frontline des Pistons commence à trouver des repères. Résultat la deuxième période permet à la franchise du Michigan de réaliser un écart conséquent et de s'imposer 115-107.


Tout n'est pas parfait à Detroit mais cette victoire fait du bien. Il reste encore à Greg Monroe et à ses coéquipiers de retrouver le rythme. Être régulier, enchainer les victoires pour retrouver de la confiance. A voir leur sérénité en deuxième période, on se dit que tout est possible.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.