[Top/Flop] Le bilan des Pistons à la mi-saison



Le bilan des Pistons | Pistonsfr, blog sur les Detroit Pistons en FranceQuelques jours après le Martin  Luther King Day (qui nous a offert 12h de basket en France), c'est l' heure du bilan pour les Detroit Pistons. Suite à la défaite cinglante contre les Los Angeles Clippers, les Pistons ont joué 41 matchs, soit exactement la moitié de leur saison. Il est temps de décerner les médailles aux plus méritants.

Les Pistons ne sont pas à la hauteur des attentes.




  • Le Top : le but avoué de Joe Dumars  au début de la saison était la qualification en play-offs. Aujourd'hui le Graal des joueurs de la Motown est en passe d'être atteint. 7eme de la Conférence Est, Detroit devrait jouer la post saison NBA pour la première fois depuis 5 ans. Mais pour quel parcours? L'adversaire des Detroit Pistons sera vraisemblablement le Heat de Miami, ce qui ne laisse que peu de place au suspens.


L'avis de Pistonsfr: Detroit fera certainement les Play Offs. En revanche le chemin ne sera pas long et lors de la draft 2014, qui semble très talentueuse, le choix des Pistons assez éloigné. Mauvais  timing pour la franchise du Michigan.




  • Le Flop : en recrutant Josh Smith, Detroit s'est dotée d'une frontline impressionnante. L'idée était bonne mais l'association des trois grands est un échec. Les intérieurs se marchent sur les pieds, Smith ne trouve pas sa place et la défense est souvent inexistante. Le plan de jeu de Maurice Cheeks devra évoluer pour de meilleurs résultats.


L'avis de Pistonsfr: Monroe, Drummond, Smith. Un de ses trois joueurs est de trop. Si Drummond représente l'avenir de la franchise, il y a de fortes chances que Moose quitte Detroit. En échange de Rajon Rondo? Rien n'est moins sur.




  • La Surprise: annoncé dans toutes les rumeurs de trade, Rodney Stuckey est pourtant toujours là. Devenu le 6eme homme des Pistons, il est le dynamiteur de Detroit et le facteur X de certaines rencontres. Son contrat expirant risque toujours d'être inclus dans un échange mais pour l'instant Stuckey rend le jeu des Pistons plus spontané.


L'avis de Pistonsfr : en décidant de placer Stuckey sur le bench, coach Cheeks a eu une idée fabuleuse, probablement la seule de sa saison. Le numéro 3 des Detroit Pistons pourra peut-être prétendre au 6th man Awards à la fin de l'année... 

  • L'espoir: le staff médical des Pistons était connu pour faire des miracles, Tracy McGrady en avait été le dernier exemple. En revanche cette saison, une cascade de blessure s'est abattue sur le Palace of Auburn Hills. D'abord Jennings, puis Billups, Bynum, Jerebko... Depuis le début de l'année les choses vont mieux et on espère que la santé sera au rendez-vous en 2014. Les docteurs de Detroit prient pour avoir moins de patients en cette deuxième partie de saison.


L'avis de Pistonsfr : le bilan serait il meilleur sans toutes les blessures? Pas sur tant l'ensemble des franchises NBA déplorent des blessés, parfois même leurs stars (L.A. Lakers ou OKC). L'infirmerie se vide à Detroit, une bonne nouvelle pour les joueurs et leur fans. 




  • Le chiffre : tout naturellement, le pourcentage de victoires des Detroit Pistons reste la référence absolue en matière de stats. 42% de victoires, c'est peu mais à l'Est ca permet de faire partie des 8 meilleures équipes. Vu de France, on trouve le bilan des hommes de Mo Cheeks un peu leger quand même. Surtout quand les 6eme et 5eme spots ne sont pas si loin.


L'avis de Pistonsfr : si Joe Dumars doit exiger une seule chose de son coach, c'est un bilan à l'équilibre. Atteindre 50% de victoires avec cet effectif n'a rien d'une mission impossible.




  • Le souhait: en relayant les informations, les journalistes doivent rester le plus neutre possible. Mais face à l'inconstance des Detroit Pistons, de plus en plus d'insiders demandent la tête de Maurice Cheeks. Arrivé avec un capital sympathie dans le Michigan, le Head coach de Detroit est désormais considéré comme une erreur. Une de plus pour Joe Dumars...


L'avis de Pistonsfr : plus qu'une démission, on aimerait voir un changement dans l'attitude de Maurice Cheeks. Match après match le coach a l'air perdu, blasé. Il peut et doit se ressaisir. 


Aucun commentaire

Fourni par Blogger.