Retour des Pistons le 5 Janvier contre Memphis

Ils nous aurons manqué les Detroit Pistons. Alors que l'année 2014 vient à peine de commencer, Detroit reviendra sur les parquets contre les Grizzlies, à 19h, heure en France. Il est temps pour la Motown de relever la tête et d' effacer l'affront de la fin 2013. Une double défaite contre les Wizards, une équipe à la dérive et une place inférieure aux attentes des observateurs de la NBA. Mais avant de retrouver notre équipe et son actualité, Pistonsfr a décidé de faire un point sur les forces en présence.

Qui a été le meilleur joueur des Pistons?

Le dernier match de Detroit face à Memphis s'étant soldé par une victoire 111-108 des coéquipiers de Marc Gasol, il est temps de voir qui aidera Detroit à s'imposer cette année.

Les Leaders:

  • Meilleur marqueur, Brandon Jennings : recrue star de l'intersaison à Detroit, l'ancien Buck avait comme mission de remplacer Brandon Knight. Facile pour un joueur du calibre de Jennings. Mais en plus le meneur a sauvé plusieurs fois son équipe et en est donc le meilleur marqueur. Avec 17, 5 pts de moyenne, Brandon est une satisfaction.
  • Meilleur rebondeur, André Drummond : cantonné aux apparitions furtives l'an dernier, Drummond devait confirmer son potentiel à toutes la NBA. Avec 12,4 prises par match, André est évidemment le meilleur rebondeur des Detroit Pistons mais un des meilleurs de la ligue. Le pivot est également devenu le joueur le plus efficace de la NBA avec 61 % aux tirs.
  • Meilleur passeur, Brandon Jennings : surprise pour Detroit, le meneur est aussi le distributeur principal de ballon de la franchise. Carton plein pour Jennings qui aura convaincu tout le Michigan en quelques mois. Sous la houlette de Cheeks, Brandon force son jeu pour le bien être de l'équipe. Une étape importante pour lui et une belle preuve de motivation.

Le coach : on ne sait que penser de Maurice Cheeks chez Pistonsfr. Vu de France, le head coach de Detroit a su remotiver une équipe moribonde et en faire une franchise candidate à la post saison. Adepte d'un jeu propre et spectaculaire, il a responsabilisé Drummond et calmé Jennings. Malgré ça, il a aussi eu par deux fois des ennuis avec Josh Smith, qu'il punit peut être à tort. On attend des choix clairs de sa part.

Le bilan, 14-19 : le voilà le vrai flop de la saison des Pistons. Malgré un recrutement 3 étoiles, Detroit a du mal à confirmer. Capable du meilleur comme du pire, la franchise est surtout efficace à l'extérieur. Le Palace n'a rien d'une forteresse et de manière générale, Detroit souffre contre les grosses écuries. Il faudra impérativement s'améliorer en vue des Play-Offs

1 commentaire:

  1. […] meneur a eu des propos durs à entendre pour ses coéquipiers la semaine dernière. Après le match contre Memphis, le constat est apparu comme une évidence : l’équipe ne revient pas motivée des vestiaires […]

    RépondreSupprimer

Fourni par Blogger.