La greffe Brandon Jennings va-t-elle prendre à Detroit ?

Brandon Jennings s'impose à Detroit | Pistonsfr, blog de Detroit Pistons en France


L'attaque fait gagner des matchs, la défense des titres. Voila un constat bien établi en NBA et qui semble être un devise personnelle du coach des Detroit Pistons, Mo Cheeks. Ancien meneur de jeu reconnu, le head coach de la Motown a beaucoup souligné les problèmes défensif des Pistons cette saison,notamment au poste 1 avec Brandon Jennings.  Recrue star de l'intersaison, Jennings devait être la superstar capable de mener la barque Piston, en aidant la franchise à passer un cap et à accrocher durablement les play-offs. Pour l'instant il n'en est rien : le meneur a du mal à trouver son rythme, ne pèse pas en défense et arrose beaucoup trop. Il faut dire qu'il a été opéré à la main en début de saison, ce qui a pu l’empêcher de trouver ses marques avec ses nouveaux coéquipiers. En sus de tous ces problèmes, Maurice Cheeks a demandé à Jennings de changer sa nature profonde : devenir plus gestionnaire que shooteur. Effectivement avec Greg Monroe, Andre Drummond ou Josh Smith, le numéro 7 des Detroit Pistons a la possibilité de distribuer nombre de caviars (à la maniere d'un Rajon Rondo à Boston par exemple).



" On ne devient pas un gestionnaire en une nuit" Mo Cheeks, Detroit Pistons


Si le début de saison des Pistons et de Jennings reste largement perfectible, le coach est toujours compréhensif envers son meneur :



Il est encore en phase d’apprentissage. Il apprend encore comment jouer à cette position. Il est jeune et cela prend du temps. On ne devient pas un gestionnaire en une nuit. Surtout si l’on a jamais joué comme ça toute sa carrière

Pourtant les statistiques ne mentent pas et montre bien que le meneur prend conscience des demandes de son coach : il tourne cette saison à plus de 8 passes décisives, ce qui représente son meilleure total, bien loin de ses années à Milwaukee où lui et Monta Ellis passaient pour des shooteurs fous aux yeux de la NBA en France et partout ailleurs. Depuis quelques matchs, c'est encore mieux avec 9 passes lors de la défaite contre les Los Angeles Lakers et 12 passes lors du show Drummond contre les Sixers. La mue Brandon Jennings est en train de s'opérer à Detroit. Entouré de Maurice Cheeks mais aussi de Chauncey Billups, il n'y a pas de raison pour que l'ancien Buck ne devienne pas un cador à ce poste. Il en va du salut des Pistons et d'une hypothétique qualification en play-offs.

1 commentaire:

  1. […] Toujours en apprentissage dans sa quête du meneur parfait, Brandon Jennings n’oublie pas que son ADN est celui d’un scoreur et se réveille quand les Pistons en ont le plus besoin. Face à Chicago, c’est une nouvelle blessure qui s’est abattue sur Detroit : après Billups et Bynum, c’est au tour de Rodney Stuckey d’abandonner prématurément l’équipe. Alors Jennings prend les choses en main et Detroit réalise un troisième quart-temps assassin. Face à la faillite de nos intérieurs (9/32 aux shoots) c’est Kyle Singler et…Josh Harrellson, auteur d’un 2/2 à 3 points qui accompagne l’ancien Buck ! […]

    RépondreSupprimer

Fourni par Blogger.