Charlotte, avant de devenir Hornets, bat des Pistons mauvais en défense

Josh Smith trop limite contre les Bobcats et Kemba Walker | Pistonsfr, blog des Pistons en FranceUne première mi-temps fantastique, une gestion de match pas vraiment convaincante et le réveil des Charlotte Bobcats : voila comment résumé le dernier match des Detroit Pistons cette nuit. Une défaite 116-106 au final malgré une très bonne partition d’André Drummond.


Quelques heures avant de découvrir leurs nouvelles couleurs en tant que Charlotte Hornets, les Bobcats se déplaçaient au Palace de Detroit le couteau entre les dents. Malheureusement pour eux, l'état de grâce n'a duré que 37 secondes, le temps pour Jeff Taylor de se blesser et de peut être se rompre le tendon d’Achille. Conséquence de cette blessure, une très mauvaise mi-temps pour Charlotte ou simplement une équipe des Pistons qui survole les débats. Seul Kemba Walker et Gérald Henderson peuvent réduire l'écart. Le banc de Detroit fait le boulot avec 12 pts à la mi-temps sous l'impulsion de Singler (10 pts, 6 reb) et d'Harrellson (12 pts, 4 reb). Au buzzer, Detroit domine outrageusement le match (59-44) et la logique est respecté.



Detroit dépassé par le réveil de Kemba Walker.


Les vestiaires visiteurs ont du tremblés sous les cris de Steve Clifford, le coach des Charlotte Bobcats, au vu du changement d'attitude des siens au retour sur le parquet. Bien confortable dans son matelas de 15 pts d'écart, Detroit se laisse bercer par cette équipe de Charlotte dynamique et enfin joueuse. Amené par un Kemba Walker auteur de 34 pts, 7 reb et 3 pd, la franchise de Michael Jordan revient doucement et va inscrire 72 pts en deuxième période. Coté Pistons, André Drummond tente de s'imposer dans la raquette en cumulant 14 pts et 15 reb (dont 10 offensifs), mais c'est Al Jefferson qui a le dernier mot dans le money time.


Les Detroit Pistons s'inclinent finalement 116-106 au terme d'une deuxième période ridicule en défense. Il y avait seulement 4 joueurs sur le banc et malgré le retour de Will Bynum, certains joueurs ont du être présents sur le parquet 40 minutes. Jennings n'a pas pu stopper Walker et dans l'ensemble c'est toute l'équipe qui n'a pas su défendre contre les Bobcats. Pistonsfr souhaite un bon rétablissement à Taylor et on espère que les Pistons sauront réagir.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.