Avec un Brandon Jennings intenable, les Pistons terrassent Boston sur la fin

Brandon Jennings bat les Celtics | Pistonsfr, blog de Detroit Pistons en France


Les Detroit Pistons seraient-il devenus l'équipe la plus clutch de la NBA ? Aprés une défaite à 0.1 seconde de la fin contre Portland, puis une victoire dans la dernier minute contre Indiana, les Pistons ont une nouvelle fois fait la différence dans les dernières secondes de jeu. Face aux Celtics, c'est Brandon Jennings qui a scellé la discussion et permis à Detroit de s’imposer 107-106.


Sur son parquet, Boston prend pourtant le match par le bon bout et fait exploser les Pistons. Dans le premier quart-temps, les Celtics collent aux Pistons la bagatelle de 42 points, soit leur meilleur total cette année. Sous l'impulsion de Jordan Crawford, totalement intenable pour Kentavious Cadwell-Pope et Brandon Jennings, Boston se balade et se permet même de finir sur un alley-oop de Jared Sullinger à la toute fin du 1er quart temps (0.2 sec). Même si le show Crawford continue (17 pts, 6 pd, 4 reb), la suite sera un peu meilleure pour Detroit qui commence à sortir la tête de l'eau petit à petit. Au buzzer de la mi-temps, le panneau d'affichage inscrit 63 à 52 pour les Celtics de Boston.



Les Detroit Pistons s’imposent une nouvelle fois dans la dernière minute


Brandon Jennings a définitivement trouvé son rythme de croisière. Si le joueur a encore de nombreux détracteurs, notamment en France, le meneur commence à épurer son jeu. Contre Boston, Jennings est en feu tout le match (28 pts, 14 pd) et ramène Detroit à coup de 3-points et de passes lumineuses. Le dernier quart-temps s'ouvre sur une quasi égalité entre les deux équipes (81-82). Dans cette dernière période, la rotation va être réduite au maximum et les stars de Detroit vont briller : 14 pts et 16 reb pour André Drummond, 20 pts pour Josh Smith et une défense de tout les instants. Mais ce match était celui de l'ancien Buck : à 104-105, Brandon Jennings va coller un énième tir à 3 pts pour faire passer les Pistons devant (107-105). Finalement c'est Jeff Green  qui va prendre -et rater- le dernier shoot.


Victoire finale 107-106 pour Detroit contre un adversaire au bilan semblable, ce qui est bon pour la confiance. Les Celtics ont fait un match solide, mais finalement les Pistons ont gagné les trois dernier quart-temps. Maurice Cheeks n'était pas satisfait de la première période et ses mots dans le vestiaire a la mi-temps a fait du bien.

1 commentaire:

  1. […] permis par exemple à Brandon Jennings de monopoliser la balle en fin de match contre les Celtics. Avec la réussite que l’on sait. Mais si l’équipe voyage bien, proposant un bilan de 7 victoires pour 6 défaites on the […]

    RépondreSupprimer

Fourni par Blogger.