Aprés prolongation, les Pistons s'écroulent 106-111 contre les Pélicans



Monroe dépassé par les Pelicans | Pistonsfr, blog sur les Detroit Pistons en FrancePour la première fois de leur histoire, les Detroit Pistons affrontaient les New Orléans Pélicans. Évidemment Detroit a mainte fois joué contre les Hornets mais vu que la franchise de Louisiane pris une nouvelle identité cet été, on peut donc se permettre de relancer les compteurs à zéro. Malheureusement pour une première, ça s'est plutôt mal passé pour les Pistons: défaite 106-111 après prolongation, la 3eme de suite pour la Motown.




Une nouvelle fois orphelins de Chauncey Billups, les Pistons se déplaçaient à la Nouvelle Orléans avec seulement 10 joueurs, obligeant par exemple Brandon Jennings à jouer 46 minutes. Cette fatigue se fera ressentir plus tard en prolongation, car oui tout s'est joué en overtime. Avant cela pas grand chose à déclarer avec deux équipes physiques qui se sont neutralisés à l'intérieur: face à Drummond et Monroe, c'est l’inattendu Jason Smith qui réussit un match dantesque avec 22pts et 16 reb. Heureusement pour les Pélicans car la star Ryan Anderson est totalement hors du coup avec un difficile 6/18 aux tirs.



La prolongation fatale à Detroit





Mais voilà, laisser un joueur comme Anderson seul, c'est presque suicidaire. On va tout de suite à la fin du match : 96-96 et c'est les Pélicans qui vont dégainer les premiers par l'intermédiaire de leur ailier fort shooteur.



On a perdu sa trace en overtime. Vous ne pouvez pas laisser une seule seconde à quelqu'un comme lui qui shoote avec cette qualité-là. On a fait le travail sur lui pendant presque tout le match, mais il nous a fait mal dans la prolongation

C'est avec ces mots que Greg Monroe a qualifié la performance d'Anderson dans la prolongation. Auteur de 2 tirs à 3 points sur la periode, le Pélican a fait mal et a creusé un écart impossible à combler. A final seulement 10 petits points pour Detroit qui s'incline 106-111. Greg Monroe et André Drummond n'ont pas démérité avec chacun un double-double mais la défense parfois suspecte de Detroit a pris l'eau. Aujourd'hui revoilà l'équipe repartie dans une spirale négative et nul doute que les fans français, dont Pistonsfr fait partie vont encore connaitre des soirées difficiles.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.