Mais où est passée la défense des Pistons ?

La defense des Pistons | Pistonsfr, blog de Detroit Pistons en France


Dans les années 90, les Detroit Pistons ont connus une période faste, auréolé de deux titres NBA. Pour beaucoup, cette équipe des Pistons, celle de Laimbeer, Thomas ou Rodman était celle des Bad Boys. Véritable cauchemar des instances de la NBA, Detroit était également un épouvantail pour les autres franchises, tant le mot Défense était inscrit dans les gènes de cette équipe. En 2004, la Motown a renoué avec l’époque des cols bleus, où l’agressivité, la solidarité et évidemment la défense a permis de gagner un nouveau titre, ainsi qu’un règne sans partage sur la conférence Est. Après de longues années d’errance, Detroit a aujourd’hui une équipe séduisante, faite de jeunes pousses draftées et de recrues flamboyantes. Malgré tout, la mayonnaise ne prend pas, les Pistons affichant un bilan négatif pour un fond de jeu inexistant. Qu’est-ce qui ne fonctionne pas dans cette équipe ? Un élément de réponse se trouve peut-être dans les statistiques de la NBA, celles qui ne mentent pas, celles qui prouvent que Detroit ne sais plus défendre.



Detroit encaisse plus de point et prend moins de rebonds que les autres


NBA.com offre un outil très complet de statistiques que Pistonsfr a l’habitude d’utiliser. Malheureusement, Detroit n’apparait plus tout en haut des standards défensifs de la NBA. En regardant les matchs de Detroit Pistons, il apparait clairement que les joueurs ne sont pas solidaires, qu’ils ne peuvent enrayer les coups de chaud des adversaires ou simplement qu’ils sont naïfs en défense à l’image d’Andre Drummond, prêt à sauter à chaque feinte. Compléter ces observations avec des stats avancées ne font que confirmer le principal défaut des Pistons version 2013/2014 : pour 100 possessions, Detroit accorde à ses adversaires 106,6 points, ce qui en fait l’une des pires défenses de la ligue. Seuls les Los Angeles Clippers, bien meilleurs en attaque, font pire. Les Pistons sont en revanche la meilleure équipe de la NBA aux rebonds offensifs avec 14 prises par matchs, mais ne prennent au final que 41 rebonds par partie, ce qui les placent une nouvelle fois au fond du classement des équipes NBA.



Les arrières des Pistons pas concernés par la défense ?


Trop de point encaissés et pas assez de rebond, le problème défensif est présent. Avec une frontline imposante mais indisciplinée Drummond/Monroe/Smith, c’est aux arrières d’en faire plus. Coach Cheeks se retrouve alors devant un problème impossible à résoudre, n’ayant aucun vrai défenseur de métier. A la fin du road trip, Brandon Jennings a été associé au rookie Kentavious Cadwell-Pope. Pétrie de talent offensif – il a même été drafté dans cette optique- KCP est irrégulier et très mauvais défenseur. Ce n’est pas pour rien que les rumeurs de trade ont refaits leurs apparitions. Mais comme dit précédemment, les problèmes sont peut-être trop vastes pour être réglés de cette manière

1 commentaire:

  1. […] les Hawks ces trois dernier jours et le bilan du 1er match était catastrophique. Peu inspiré, on s’est même demandé où était donc passée la défense des Pistons? Conséquence, Maurice Cheeks a décidé de convoquer un entrainement un peu spécial, histoire pour […]

    RépondreSupprimer

Fourni par Blogger.